5 astuces pour mieux vendre vos vins

5 astuces pour mieux vendre vos vins

Le vin est une composante de l’art de vivre à la française. Chaque année, les Français s’intéressent un peu plus au vin. Selon une étude Vin & Société datant de 2018, 90% des consommateurs le savourent à la maison et 41% au restaurant.

Vous souhaitez augmenter votre ticket moyen grâce à votre offre de vin ? Alors vous avez choisi le bon article, voici quelques astuces qui permettront de mieux vendre ce précieux nectar !

Proposez du vin au verre et favorisez les accords mets & vins

Avec les nouvelles législations sur le taux d’alcoolémie ou la peur de ne pas finir une bouteille entière, les ventes de vin peuvent être ralenties. Afin de contourner ce fait plusieurs alternatives sont possibles.

Tout d’abord, vous pouvez proposer une meilleure flexibilité dans votre offre grâce au vin au verre. Ce nouveau format vous permettra également de varier votre offre de vins selon les plats consommés par votre clientèle (entrée / plat / fromage…). Afin d’optimiser la gestion du vin au verre, limitez-en les références et ne sélectionnez que des crus de qualité et qui s’adapteront le mieux à vos plats phares.

 

Offrez une expertise digne d’un œnologue

 

Vos consommateurs ont constamment besoin d’être rassurés sur ce qu’ils consomment, ce qui est d’autant plus marqué lorsqu’on parle d’un vin : ils aiment connaître son origine, comprendre son appellation ou bien sa note de dégustation. Quelques mots suffisent pour caractériser un vin ce qui séduit les amateurs et attise la curiosité des connaisseurs (par exemple Frais & Élégant, tout comme cet article). Il est intéressant aussi d’indiquer sa provenance ou sa date de vendange. Parfois compliqué d’insérer toutes ces informations dans un menu papier, vous pouvez faire appel aux menus digitaux qui utilisent une manière ludique de les présenter (petite référence à TastyCloud si vous n’aviez pas remarqué).

Mettez de l’eau dans votre vin, surtout concernant les prix

 

Proposez différents vins afin de s’adapter à tous les budgets : votre carte doit présenter une certaine complémentarité entre vins hauts de gamme et vins plus accessibles afin de satisfaire les amateurs comme les connaisseurs.

Le consommer responsable se développe

 

Les vins biologiques suscitent l’engouement des consommateurs ! Ces derniers sont soumis à un cahier des charges très précis interdisant, entre autres, l’utilisation d’engrais ou de produits phytosanitaires de synthèse ou de produits chimiques (pesticides, insecticides, fongicides, engrais, etc.). Pour résumer, ils n’ont plus rien à envier à leurs homologues conventionnels. À cela s’ajoute la tendance Vegan, qui continue de se déployer. Proposer un vin bio sera donc un atout de plus pour votre restaurant !

 

Les régions font vendre

 

L’appellation régionale représente le premier niveau qualitatif de production. De grandes régions viticoles comme le Bordelais ou la Bourgogne comprennent ainsi plusieurs dizaines d’appellations organisées en une pyramide hiérarchique. Plus les appellations s’approchent du sommet, plus les contraintes de production sont importantes, à la vigne comme au chai.

N’oubliez pas de proposer quelques-unes de ces grandes références !

 



Sources :

http://www.vinetsociete.fr/magazine/article/barometre-sowinessi-2018-profils-et-habitudes-du-consommateur-francais

http://blog.finarome.com/vin-restauration/

https://www.lesgrappes.com/magazine/le-vin-pour-les-nuls/comment-fixer-les-prix-de-sa-carte-des-vins

https://www.vitisphere.com/actualite-88775-7-tendances-pour-2019.htm

https://www.hachette-vins.com/guide-vins/actualite-vin/45/a-quoi-correspond-l-appellation-d-origine-pour-les-vins-de-france-et-d-europe/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *